DemenageurDéménagerConvention collective et déménagementConvention métallurgie et déménagement

Convention métallurgie et déménagement : à quoi avez vous le droit ?

 

Les convention nationales et locales

La convention collective nationale ainsi que les accords nationaux de la métallurgie ne prévoient pas de congé spécifique pour un salarié qui travaille dans ce secteur d’activité et qui est conduit à déménager.

En conséquence, le salarié concerné a intérêt à prendre connaissance de ce qui est prévu dans ce cas par la convention applicable dans son département.

En effet, les conventions régionales ou départementales peuvent prévoir des avantages spécifiques pour les salariés devant déménager en raison d’une mutation imposée par l’employeur.

Ainsi, la convention de la métallurgie du Gard de la Lozère prévoit la prise en charge des frais de déménagement de la famille du salarié si celui-ci doit déménager à la suite d’une nouvelle affectation décidée par son employeur.

En outre, la convention de la métallurgie applicable dans les Pyrénées-Orientales, dans l’Aude et dans l’Hérault accorde au salarié qui doit déménager à la demande de son employeur un jour de congé spécifique.

Si la convention collective ne prévoit pas de congé spécifique en cas de déménagement, le salarié a intérêt à vérifier s’il peut bénéficier de jours de congé supplémentaires s’il prend des congés en dehors de l’été.

 

Le cas où la convention locale ne prévoit rien

Si la convention locale ne contient aucune disposition plus favorable que le Code du travail, le salarié devant déménager peut demander une autorisation d’absence non rémunérée à son employeur.

Il doit demander cette autorisation suffisamment à l’avance en présentant à son employeur tout document attestant la réalité de son déménagement.

À cet effet, il peut lui présenter le contrat conclu avec le déménageur ou un document attestant la résiliation de son contrat de bail après l’expiration du préavis.

Enfin, il a la possibilité de prendre un jour de RTT ou une journée de vacances qui sera déduite de ses droits à congés.

Il peut aussi profiter des quatre jours de congés prévus par le Code du travail s’il déménage après s’être marié ou après avoir conclu un PACS.

Voir aussi: