De nombreuses raisons peuvent pousser les utilisateurs à vouloir changer de forfait Internet (trouver une meilleure offre, déménagement, profiter d’un meilleur réseau, etc.). En fonction du motif, les clients ont le choix entre deux alternatives : résilier le contrat ou renégocier leur forfait mobile auprès du même fournisseur. Dans cet article, on vous explique les démarches à effectuer dans les deux cas.

Renégocier les prix ou résilier son contrat : avantages et inconvénients

Changer de forfait mobile n’implique pas forcément la résiliation du contrat. La décision à prendre doit être basée sur votre budget et vos besoins. Pour être sûr de faire le bon choix, vous devez prendre en compte les points positifs et négatifs de chaque option.

Changer de forfait auprès d’un même opérateur 

Si le réseau et le service de votre fournisseur actuel vous conviennent toujours, mais que l’offre ne suffit plus à vos besoins, vous pouvez négocier le prix et éviter ainsi de résilier le contrat.

Les FAI prennent en compte l’ancienneté de leurs clients, ce qui peut vous valoir quelques avantages. De plus, cette alternative permet d’éviter les frais de résiliation. Ces derniers peuvent atteindre des montants astronomiques.

Résilier le contrat 

Dans le cas où l’offre actuelle est au-dessus de vos moyens et que le service fourni dépasse de loin vos besoins, vous pouvez demander à négocier le prix. Cependant, les opérateurs ne permettent pas à leurs abonnés de baisser en gamme. Et même s’ils acceptent de réduire les tarifs, ces derniers resteront toujours plus chers. La résiliation peut donc être envisagée.

Résilier un contrat est également conseillé si votre fournisseur d’accès internet actuel a augmenté les frais, et que le montant ne correspond plus à votre budget. C’est également la solution idéale si l’opérateur ne couvre pas encore le secteur où vous allez déménager.

Les réflexes à adopter avant de changer de forfait mobile

Si vous avez souscrit à une offre sans engagement, résilier votre contrat sera facile. Il suffit d’envoyer une lettre de résiliation par lettre recommandée. Vous ne risquez aucune sanction. Au contraire, si vous avez le forfait mobile avec engagement et que vous souhaitez mettre fin à l’accord, vous devrez verser une compensation à votre fournisseur. C’est pourquoi quelques préparations s’imposent avant de vous lancer.

Calculer les frais de résiliation 

Pour ceux qui souhaitent mettre fin à leur contrat, il est vivement conseillé d’effectuer un calcul des frais des résiliations. Ces derniers dépendent de la durée de votre engagement :

  • Pour un abonnement de moins d’un an : vous devez rembourser le montant total des mensualités qui vous restent.
  • Pour un abonnement de plus d’un an : il faut restituer un quart du montant des mensualités qui vous restent jusqu’à la fin de l’accord. 

Par exemple, pour un engagement de deux ans avec une mensualité de 10 €, et seulement six mois de frais payé, le consommateur doit d’abord verser la totalité des mensualités jusqu’à la fin de l’année, soit 60 €. 

L’abonné doit encore rembourser un quart des mensualités du 13e jusqu’au 24e mois, ce qui équivaut ici à 30 €. Au total, il faudra donc verser 90 €.

Si les frais de résiliation sont encore trop élevés, il est recommandé de terminer la durée de l’abonnement ou encore d’opter pour une renégociation des prix.

Trouver une meilleure offre forfait mobile

Avant de se lancer, il est vivement conseillé de trouver une meilleure offre. Il n’est pas toujours facile de bénéficier de forfaits avantageux qui durent plus d’un an. Les fournisseurs proposent généralement une offre promotionnelle la première année ou seulement 6 mois. Mais passé ces délais, les tarifs peuvent être très élevés. Il faut donc être extrêmement prudent. 

Par ailleurs, si votre contrat n’est pas encore à son terme et que les frais de résiliation sont très élevés, il existe une meilleure solution. Cela consiste à trouver une offre qui comprend un remboursement d’une partie de vos frais de résiliation.

Pensez à votre numéro de téléphone

Si vous souhaitez changer de forfait mobile, mais que vous désirez garder votre numéro de téléphone, c’est tout à fait possible. Cependant, vous devez prouver à votre nouveau fournisseur que cette ligne vous appartient réellement. Pour ce faire, le FAI va vous demander de fournir votre Relevé d’Identité opérateur ou RIO. Pour obtenir ce dernier, il suffit d’appeler le 3179.

Comment procéder à la résiliation d’un contrat ?

La résiliation d’un contrat sans engagement et un accord avec engagement sont assez semblables dans la forme. La différence, c’est que les clients abonnés doivent souvent verser des frais de résiliations ou évoquer un motif légitime pour en être exonérés.

Résilier automatiquement un contrat grâce à la portabilité d’un numéro

Pour des raisons de praticité, la plupart des utilisateurs préfèrent conserver leurs numéros lors de la résiliation de contrat. Si vous en avez décidé de même, il suffit de contacter votre nouvel opérateur et lui communiquer votre numéro RIO. 

Votre nouvel opérateur va ensuite se charger de mettre fin à votre contrat avec votre ancien fournisseur. Dans ce cas-ci, vous n’avez plus à vous occuper d’envoyer une lettre recommandée puisque le contrat est automatiquement résilié.

Dans le cas où vous préférez utiliser votre téléphone actuel, vous devez ensuite désimlocker ou débloquer l’appareil. Si vous êtes abonnés à votre fournisseur depuis plus de 6 mois, le processus est généralement gratuit. Il est effectué grâce à l’IMEI.

Paiement des frais de résiliations

Vous devrez verser des frais de résiliation, si l’engagement avec votre fournisseur n’est pas encore à son terme. Néanmoins, vous pouvez réduire ces charges en bénéficiant d’offres spéciales auprès d’un nouveau fournisseur. De nombreux opérateurs proposent actuellement un remboursement des frais de résiliation. Le montant de cette aide peut aller de 100 à 150 €.

En outre, vous pouvez être totalement exonéré de frais de résiliation, si vous avez un motif légitime comme :

  • Un déménagement dans une zone qui n’est pas couverte par votre opérateur.
  • Une augmentation des tarifs par votre fournisseur.